Le Cri de Nicolas Beuglet est sans conteste l’un des livres qui m’ont le plus captivé et que j’ai le plus aimé.

Couverture du livre         Le livre débute en nous faisant la présentation de Sarah, une inspectrice qui vient de se disputer avec son mari, Éric, et avec qui elle va probablement divorcer. Elle souhaite se rendre chez sa sœur afin d’être soutenue… Mais elle va bientôt être en tête de l’enquête la plus perturbante dont elle n’ait jamais eu la charge.

        Elle est appelée à se rendre à l’hôpital psychiatrique de Gaustad où un suicide semble avoir été commis. Mais rapidement, elle va comprendre que tous les éléments ne coïncident pas entre eux... En effet, le gardien de nuit affirme d’abord avoir vu le patient tenter de s’étrangler. Or, il est impossible de se suicider par la strangulation puisque la perte de conscience entraîne obligatoirement une disparition de la force physique exercée sur soi-même. De plus, pourquoi ce patient porte-t-il le nombre 488 gravé sur son front ? Pourquoi est-il décédé dans une expression de terreur ultime, comme dans un cri silencieux ? Le gardien de nuit ne sait alors plus quelle version des événements donner…

        Sarah va alors se lancer dans une enquête bien plus longue, dangereuse et terrifiante que tout ce qu’elle aurait pu imaginer, car si une telle mort est survenue, c’est à cause d’anciens projets secrets restés enfouis pour une bonne raison... Des expériences étranges, des formes dessinées à l’infini sur les murs des cellules, et ces cris… Quelle est la signification de tout ceci ? Même les dirigeants, les plus hauts placés au gouvernement, semblent être impliqués dans cette sombre affaire…

        Alors pourquoi ai-je aimé ce livre ? Pour commencer, ceux qui me suivent depuis longtemps ne sont pas sans savoir que j’ai une profonde adoration pour tout ce qui touche au domaine de l’horreur et du suspense. Ne me demandez pas pourquoi, je ne saurais vous expliquer moi-même !

        Et, vous l’aurez deviné, ce livre est un thriller ! Alors que je cherchais un bon thriller à lire, j’ai vu celui-ci revenir dans mes suggestions à plusieurs reprises ; j’ai donc fini par tenter le coup. Et quelle bonne surprise ! L’ensemble du livre est absolument génial et captivant. On s’attache tellement à l’intrigue qu’on veut à tout prix connaître la suite dans les plus brefs délais : qui est réellement impliqué dans cette affaire ? que s’est-t-il vraiment passé ? quelle est la nature des expériences que l’on faisait sur le « patient 488 » ? On passe notre temps à s’interroger sur la destinée des personnages et leur histoire - qui n’est pas sans accrocs pour certains ! et on s’attache également très vite aux personnages… est-ce une bonne chose ? Car oui, ce livre est un thriller, mais il mélange également d’autres registres, tels que le comique (Sarah en est souvent l’incarnation, derrière son aspect froid et distant !) et le tragique/pathétique. Car oui, certains passages pourront presque vous faire monter les larmes aux yeux... D’autre part, imaginez un peu la tension que vous met l’ouvrage lorsqu’il vous impose un compte à rebours mettant en danger la vie d’un enfant…

        Pour conclure, j’aimerais vraiment vous conseiller la lecture de ce livre. Sans exagération, c’est l’un des meilleurs que j’aie jamais lus ! L’auteur joue avec les questions que la Terre entière se pose (y a-t-il une vie après la mort ?) et développe des réflexions tout au long du texte. Et croyez-moi, il pourra même changer votre vision du monde ! Alors, lancez-vous, vous ne le regretterez pas !...

Remontez… Loin dans le temps…

Voir la fiche détaillée du livre


Ajouter un commentaire

* Information obligatoire
1000
Propulsé par Commentics

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !