Life Is Strange est un jeu développé par DONTNOD Entertainment (des français !) et publié par Square Enix en janvier 2015. Il s’agit d’un jeu scénaristique qui a reçu de nombreuses récompenses bien méritées…

Icône du jeu

        Dans ce jeu, vous incarnez Max, une étudiante passionnée par la photographie, et dont la vie est sur le point de changer brusquement… Lorsqu’elle se réveille d’un cauchemar en plein cours et se rend aux toilettes, elle entend entrer un garçon, Nathan, qui n’a absolument rien à faire ici puisqu’il ne s’agit pas de toilettes mixtes. Celui-ci se met à parler tout seul, affirmant qu’il contrôle l’école et que personne ne peut l’atteindre. Entre alors Chloé, meilleure amie d’enfance de Max, qui n’est pas censée être là non plus puisqu’elle ne fait pas (ou en tout cas, plus) partie des élèves de l’école. Nathan et Chloé entament une conversation animée, dans laquelle la jeune fille accuse son interlocuteur de trafic de drogue, et le traite de « taré ». C’est alors que celui-ci sort un pistolet, et, en la menaçant, presse accidentellement la détente. Max, cachée depuis le début, crie soudainement en tendant son bras, et… se retrouve dans le cours auquel elle assistait quelques minutes plus tôt.

Le jeu plonge rapidement le joueur au cœur de l’action


        C’est là toute la particularité et l’intérêt de ce jeu : votre personnage est capable de remonter le temps. Ce pouvoir, apparu soudainement sans que l’on ne sache jamais vraiment pourquoi, ne vous permettra pas seulement de sauver la vie de Chloé au début du jeu, mais aussi celles d’autres personnes. De plus, le sombre secret d’Arcadia Bay, là où se déroule l’intrigue, pourrait bien être finalement révélé… En effet, des disparitions inquiétantes ont lieu depuis plus de six mois, sans que les personnes n’aient jamais été retrouvées. Rachel, une amie de Chloé, était l’une d’elles… Que lui est-il arrivé ?

        Après l’aspect scénaristique, que j’ai ici (très) résumé afin d’éviter tout spoil, abordons maintenant le côté un peu plus « technique » du jeu. Tout d’abord, sachez que celui-ci repose sur le principe de l’effet papillon : c’est-à-dire que l’histoire est tracée en fonction de vos choix - non seulement vos actes, mais aussi vos paroles. Réfléchissez donc bien, d’autant que contrairement à d’autres jeux tels que Until Dawn par exemple, vous avez tout votre temps pour faire votre choix, et si vous changez d’avis, vous aurez encore droit à un bref délai pour remonter dans le temps et prendre une autre décision (à quelques exceptions près…). D’autant que chaque choix proposé pourra vous faire longuement hésiter tant ils pourront engendrer de conséquences...

        Le thème du retour dans le temps est parfaitement maîtrisé : il pourra vous aider dans des situations banales (effectuer une action avant que quelqu’un n’en effectue une autre, être capable de répondre à une question en cours...), mais aussi cruciales (éviter un accident, s’éviter de graves ennuis dans l’école...) ; ce pouvoir sera de plus en plus mis à contribution au fur et à mesure de la progression de l’histoire. De plus, les conséquences possibles de celui-ci ont été largement prises en compte : risques de modification du présent, modifications du comportement et des relations entre les personnages en fonction des changements apportés dans le passé... ou même (bien) pire.

        Concernant les graphismes, ce jeu est une véritable œuvre d’art : les décors et les personnages sont dessinés manuellement (probablement sur des tablettes graphiques), ainsi que l’HUD qui dispose même de quelques animations sympathiques. De même, le jeu possède une bande originale particulièrement belle qui vous accompagnera tout au long de l’aventure ; tout est réalisé avec brio.

Un exemple de décor du jeu


        Les relations entre les personnages sont bien développées, en faisant clairement comprendre au joueur lesquels sont amis et lesquels ne le sont pas. Ainsi, cela permet de s’attacher rapidement à eux (comme avec Kate, une étudiante à laquelle vous devrez à tout prix apporter votre aide), ou au contraire de les détester (comme avec Victoria, la populaire de l’école, et Nathan…). Mais attention à ne pas toujours trop vous fier à votre ressenti pour ces personnages !

        D’ailleurs, vous êtes prévenus : Life Is Strange joue énormément sur les émotions, et saura vous faire passer de la joie au versement de larmes, en passant par la colère. Il pourra également vous faire sentir coupable face à certains de vos choix, même si vos regrets ne seront pas forcément immédiats (et parfois inévitables). Enfin, certaines des relations que vous développerez avec les autres personnages pourront créer le doute en vous, concernant votre manière de vous comporter avec eux, ou même créer une tension face à ce qu’ils seront potentiellement capables de faire.

        Pour ce qui est des « secrets », il vous sera possible de prendre certaines photos cachées : puisque Max est une férue de photographie, il paraît logique de mettre son talent à contribution (autrement qu’à travers l’histoire principale). Ainsi, si vous prêtez suffisamment attention à ce qui se passe autour de vous, vous pourrez capturer des évènements spéciaux et les ajouter à la partie « photo » du carnet personnel de Max (le tout accompagné de succès Steam).

        Enfin, il me paraît important de noter que même si le jeu paraît calme et sympathique en apparence, il en est parfois tout autrement, il n’est donc pas forcément destiné à tous les publics (suspens, peur légère, scènes perturbantes, sang…, bien que cela soit extrêmement rare et marque plutôt la fin du jeu).

Du sang aux fenêtres… Mais cela ne dérange personne !


        Quoi qu’il en soit, ce jeu est un chef-d’œuvre, et libre à vous de l’apprécier ou non. L’intrigue est particulièrement captivante, avec un mystère plutôt effrayant et intéressant à résoudre. Les interactions avec les personnages apportent toutes des informations sur l’histoire et vous permettent de progresser dans votre enquête… mais attention aux fausses pistes ! Je vous conseille vraiment de l’essayer, en tout cas, d’autant que le premier épisode (car le jeu est divisé en cinq épisodes, à la manière des jeux Telltale) est désormais gratuit. Notez également que deux « suites » sont disponibles : Life Is Strange: Before The Storm, qui se déroule avant l’histoire originale, et Life Is Strange 2, qui lui, constitue une vraie suite.

Une dernière capture d’écran pour la route ?

Télécharger sur Steam



Comments

No comments yet. Be the first!

Add Comment

Adding comments has been disabled