Dungeon Nightmares est un jeu d’horreur développé par K Monkey et sorti pour la première fois sur Android et IOS en 2014. En effet, il a été initialement conçu pour être joué sur des écrans tactiles puis a été adapté sur PC dans une version... encore plus terrifiante.

Couverture du livre         Dans ce jeu, vous vous retrouvez chaque nuit dans un labyrinthe sous-terrain dont vous devrez vous échapper le plus rapidement possible... avant de sombrer dans la folie et dans l’horreur. Car vous n’êtes pas seul dans ce labyrinthe... bien au contraire. En fait, vous vous rendrez rapidement compte que le personnage que vous incarnez semble avoir eu un lien avec une certaine Mary.... morte ? disparue ? Toujours est-il que dans cet endroit se trouvent aussi une momie terrifiante et une petite fille fantôme qui semblent n’être les représentations que d’une seule et même personne !...

En quoi ce jeu est-il effrayant ?


        L’ambiance est pesante : les bruits de pas, les battements de cœur.... Tous les éléments sonores résonnent et font augmenter le niveau de stress du joueur, pouvant s’attendre à ce que quelque chose lui bondisse dessus à tout moment... et il a bien raison ! Aléatoirement, la petite fille peut apparaître, allant d’un simple tour sur elle-même si elle est d’humeur amicale à une apparition s’accompagnant d’un effet terrifiant sur votre écran... Mais elle n’est pas la seule chose qui puisse vous surprendre. La momie, elle, n’apparaît pas de façon subite, puisqu’elle progresse dans le labyrinthe au même rythme que vous (beaucoup plus lentement, en fait). Votre cœur pourra ainsi se mettre à battre considérablement vite si vous l’entendez marcher non loin de vous, que vous la croisez dans un couloir, ou qu’elle se met à vous crier dessus... Les squelettes sont la dernière entité présente dans le dédale. Ils sont nombreux et peu agressifs, sauf si vous leur tournez le dos... Une mécanique de jeu classique, mais toujours aussi efficace.
        Enfin, d’autres événements complètement aléatoires peuvent survenir, précédés du noircissement total de votre écran (avec un petit son bien sympathique qui en fera assurément sursauter plus d’un). Ces événements sont... divers et variés. Parfois, tout reviendra à la normale, comme si rien cet écran noir n’avait jamais eu lieu. D’autres fois, vous pourrez entendre quelqu’un chuchoter à votre oreille, ou bien un grincement de porte, un cri qui vous explosera les tympans... Dans les dernières nuits du jeu, vous pourrez même vous retrouver dans un sous-terrain entièrement en feu, ou bien être téléporté dans une dimension parallèle qui vous terrifiera...

Et le but, dans tout ça ?


        Votre objectif est « tout simplement » de vous échapper le plus rapidement possible. Au final, c’est n’est pas si simple que cela puisque vos chances de vous échapper seront plus ou moins déterminés par le hasard. En effet, vous devrez d’abord trouver un livre (« artefact ») disposé de façon entièrement aléatoire dans l’une des nombreuses salles du sous-terrain. Vous pourrez le trouver soit sur une étagère, soit dans un coffre... auquel cas il vous faudra beaucoup de patience pour enfin tomber sur le bon ! Ce livre vous permettra ensuite de pouvoir emprunter l’échelle de sortie, que vous devrez également chercher patiemment ; cependant, vous aurez juste à vous déplacer de salle en salle, cette fois-ci, et la lumière blanche aveuglante qui émane de la surface vous empêchera de la manquer !

Mon bilan ?


        Ce jeu est excellent. Vraiment. Il n’a peut-être pas des graphismes exceptionnels, mais ça ne l’empêche pas d’être très effrayant. Le seul problème avec lui, c’est que, forcément, de par sa nature, il ne peut clairement pas plaire à tout le monde, et c’est parfaitement logique ; tout le monde n’a pas envie de faire battre son cœur à une vitesse hallucinante ! Cependant, si vous n’êtes pas cardiaques (ou même si, comme moi, vous êtes un fan incontesté de jeux d’horreur (c’est bizarre, je sais, mais on se comprend...), je vous conseille vraiment de l’essayer, car je pense que vous n’en sortirez pas indemnes et qu’il pourrait bien devenir l’un de vos jeux favoris... C’est aussi amusant à essayer si vous êtes à plusieurs, croyez-en mon expérience !

        Notez que ce jeu possède deux suites, Dungeon Nightmares II : The Memory sorti en 2015 et Ergastulum actuellement en cours de développement.

Télécharger sur Gamejolt (PC)   Télécharger sur le Play Store   Télécharger sur l'App Store



Ajouter un commentaire

* Information obligatoire
1000
Propulsé par Commentics

Commentaires (0)

Pas encore de commentaires. Soyez le premier !